Repas mexicain, végétal et fait maison

Le menu mexicain est toujours un grand succès auprès des grands et des petits, à cause de la grande diversité des goûts, des saveurs et des textures qu'il permet. Et du plaisir de composer soi-même sa crêpe de maïs et de la manger avec les mains si on le souhaite !

Les crêpes de maïs

On trouve dans le commerce des fajitas soit-disant mexicaines qui sont au blé et vraiment pas terribles. Pour faire des crêpes qui déchirent vraiment leur race, il vous faut:

  • 200g de farine de maïs (disponible en magasin bio)
  • 200g de farine de blé complet type 80 ou 110 (itou)
  • 50g de farine de lupin (très utile pour remplacer les oeufs)
  • 5 cuillères d'huile végétale
  • du sel
  • de l'eau

Mélangez les trois farines, le sel et l'huile dans un saladier. Ajoutez progressivement l'eau en remuant avec une fourchette. Ça donnera d'abord une boule de pâte compacte, puis une pâte épaisse, puis une pâte suffisamment liquide pour faire de belles crêpes. Comme la pâte contient de l'huile, pas besoin de graisser la poêle. Pour ne pas faire attendre vos invités, le mieux est de cuire toutes les crêpes 1 heure avant le repas et de les garder un peu chaud entre deux plats par exemple, ou dans un four tiède.

Le chili sine carne

Pour le chili il vous faut:

  • des haricots rouges (soit trempés 24 heure avant, soit en boîte)
  • un oignon coupé en morceaux très fins (gros comme un grain de maïs)
  • du maïs
  • de la purée de tomates (passata)
  • du sel
  • des protéines de soja texturées ou bien du haché végétal.
  • du piment doux ou fort, selon votre goût

Faire cuire d'abord les haricots 45 minutes dans une cocotte (sauf s'ils sont en boîte et déjà cuits). Rajoutez ensuite les autres ingrédients, et laissez mijoter quelques minutes à feu doux. Ajoutez le piment en fin de cuisson pour en conserver la saveur (attention au surdosage !!)

La poêllée de légumes

Ingrédients:

  • des haricots verts
  • des poivrons rouges ou jaunes
  • un ou deux oignons
  • piment d'espelette ou paprika

Couper les haricots en morceaux de 4cm environ (l'idée est qu'on doit pouvoir manger avec une fourchette sans rien recouper). Laver et émincer oignons et poivrons selon le même principe (4cm maximum). Faites revenir oignons et poivrons à la poêle dans l'huile bien chaude. Ajouter ensuite les haricots, couvrir et laisser mijoter dix minutes à feu moyen. Ajouter les épices en fin de cuisson (oui je sais je radote, c'est parce que je vieillis)

La salade

  • Salade verte
  • Tomates
  • en option, un oignon rouge et cru

Pas besoin de vous faire un dessin ?

Le Guacamole

Là encore, pourquoi acheter une purée verdâtre dégueulasse au supermarché alors qu'on peut en faire soi-même si facilement. Il vous faut:

  • Deux ou trois avocats à point (au fait: ça ne sert à rien de tripoter tous ceux du magasin pour choisir ceux qui sont mûrs. La peau est verte quand ils sont durs, et devient noire lorsqu'ils sont à point. En général quand ils cessent d'être fermes au toucher c'est qu'ils sont trop mûrs, ou alors trop malaxés par les abrutis qui les ont tripotés avant vous. Fermons la parenthèse).
  • une tomate ferme
  • 1/3 d'oignon que vous n'avez pas utilisé pour la salade
  • le jus d'un ou deux citrons
  • du piment bien sûr (ou du tabasco)

C'est une recette crudivore, il suffit de mélanger l'avocat écrasé à la fourchette avec de minuscules bouts de tomate et d'oignon, d'ajouter le jus de citron et l'assaisonnement (à doser selon votre goût). Eventuellement

Les frites

Si vous avez 12 morphales dont 4 ados à nourrir, vous pouvez prévoir des frites en supplément. Ça reste dans le thème "mexicain" puisque la pomme de terre, comme les haricots rouges, la tomate, le poivron et le maïs, vient du Nouveau Monde. Cela dit, les crêpes de maïs et le chili sont déjà très nourrissantes, cela n'est pas indispensable.

Le service

Apportez les crêpes et tous les plats chauds ou froids en même temps. Vos invités de 2 à 102 ans se feront un plaisir de composer leurs crêpes ou leurs assiettes, et de manger avec les doits ou les couverts. L'une des choses que j'aime bien avec la cuisine végétalienne est qu'on peut oublier la séquence traditionnelle entrée-plat-fromage-dessert et composer des mélanges chaud-froid, cruit-cru, salé-sucré, salade-truc bourratif dans la même assiette.

N'oubliez pas les sombreros et les mariachis pour chanter la sérénade avec trompettes et guitares à vos invités. Succès garanti !

PS: pour ceux qui ne connaîtraient pas les mariachi, je vous renvoie à cet excellent ouvrage documentaire, "Tortillas pour les Dalton", au rayon bandes dessinées de votre libraire favori. Bon appétit !

PPS: vivent le Mexique et les mexicains ! Honte aux racistes qui veulent ériger des murs partout dans le monde.

Risotto della Frigola

2016-02-21_11.25.11.jpg

C'est devenu une de nos recettes fétiches, celles qu'on fait toutes les semaines sans rien mesurer, ni le temps ni les quantités, dont on essaye sans cesse de nouvelles variantes. C'est un plat qui peut réjouir une table nombreuse mais on peut également le réchauffer ou le consommer froid ce qui en fait un classique de la lunch-box à emmener au bureau pour changer des tristes légumes bouillis à l'eau de la cantine. J'ai nommé le Risotto della Frigola.

Lire la suite

Les huit salopards

canard_gavage.jpg

Quentin Tarentino, grand amateur de clins d'oeils, me pardonnera je l'espère d'emprunter le titre de son film (que je n'ai pas encore vu) pour ce billet. Qui sont-ils, ces huit salopards ? Eh bien ce sont les députés soit-disant écologistes qui n'ont pas attendu que commence le débat sur la proposition de loi de Laurence Abeille (députée écologiste) pour sortir le fusil de chasse et tirer dans les pattes de leur collègue.

Lire la suite

COP21 et végétarisme: lettre ouverte à François Hollande

Faute de pouvoir manifester le 29 novembre sur la place publique, que peut-on faire pour signifier aux décideurs politiques que le dérèglement climatique c'est une question vitale, et que la réduction de la consommation de viande est une des actions incontournables pour y remédier ? Peut-être peut-on écrire à nos dirigeants. Pas par courrier électronique (verba volat) mais sur papier, à l'ancienne.

Mon idée: suggérer à nos dirigeants d'adopter dès aujourd'hui de bonnes habitudes avec un repas végétarien sur quatre. C'est suffisamment peu pour être immédiatement réalisable, mais suffisant pour avoir un impact mesurable en terme de gas à effet de serre. Pour atteindre les objectifs que la France s'est fixée à elle-même en 2050 (moins 40 pourcent d'émissions) il faudrait plutôt faire 3 repas sur 4 sans viande, mais c'est déjà un bon début.

Lire la suite

Toi aussi sauve des vies

Ils sont beaux. Ils sont habiles et intelligents. Ils sont joueurs. On adore les regarder. Qui ? Les dauphins, les orques, otaries et autres animaux marins.

Ce qu'on oublie, c'est qu'ils sont malheureux. Maintenus en captivité dans des volumes d'eau minuscules comparés à ce qu'ils ont connu en mer, ils sont à peu près aussi joyeux que les détenus de Fleury-Mérogis. Un certain nombre d'études ont clairement montré qu'ils développaient des symptômes dépressifs comparables à ceux des humains en captivité: troubles obsessionnels compulsifs, agressivité, aboulie, perte d'appétit, etc. Un indicateur qui ne saurait mentir: leur espérance de vie est réduite de moitié par rapport aux animaux sauvages ! Certes il y a des prédateurs (dont l'homme) et la vie n'est pas facile dans leur milieu naturel, mais cela reste infiniment préférable à la captivité.

Lire la suite

Le meilleur petit déjeuner végane du monde

muesli_vegane.jpg

Salut mes poussins ! Comme vous l'avez remarqué, mes petits canards, je n'ai pas posté beaucoup de recettes de cuisine végétalienne dans ce blog. Pourtant j'aime bien faire la bouffe et je m'en sors pas trop mal d'après mon entourage. Mais il y a déjà tellement de blogs avec des recettes délicieuses assorties d'instructions précises et de jolies photos... Si je suis assez motivé pour mitonner un délicieux risotto aux asperges ou une somptueuse paëlla champignons-cajou-seitan-poivron-et j'en passe, je ne le suis peut-être pas assez pour réaliser d'aussi beaux articles sur la cuisine végane. Cela étant dit, voici une recette absolument inusable pour le petit déjeuner, le dessert ou le goûter. Non seulement elle est 100% végétale, mais elle est sans cuisson, et très robuste, c'est à dire qu'elle s'accomode facilement d'un ingrédient manquant. On peut facilement en concocter des variantes sans gluten ou sans soja pour les personnes ayant des allergies. Voici pour vous mes petits cochons d'amour, le muesli végane des champions olympiques !

Lire la suite

Le régime "éco-végétarien" selon le Point

le_point_manger_intelligent.jpeg

L'hebdomadaire favori des beaux-pères bedonnants qui ont un confortable matelas de titres en Bourse, j'ai nommé Le Point, fait sa une sur Manger intelligent. Quel titre brillant: qui voudrait manger bête en effet ? (Vous aurez bien compris que "manger bête" c'est de l'humour au troisième degré, car plupart des animaux sauvages, dans leur milieu naturel, s'alimentent plus sainement qu'homo sapiens, en consommant sans excès des aliments adaptés à leur physiologie et à leur mode de vie).

Lire la suite

Le mot du jour: conditionnement

Petite séance de rigolade ce matin en parcourant d'un oeil distrait le petit guide de justification publiée sur le blog La Pilule Rouge qui recense une soixantaine d'arguments bidon avancés par les carnistes et la manière d'y répondre. Ce guide lui-même est plutôt bien fait, c'est la réponse d'un internaute qui m'a interpellé. Et qui me permet de démarrer une nouvelle série de billets intitulée "le mot du jour".

Lire la suite

La libération animale, et après ?

liberation_animale_3.jpg

Le centre des congrés de la Cité des Sciences hébergeait samedi 30 mai une conférence organisée par l'association L214 et les Cahiers antispécistes. Il est probable que des vidéos seront mises en ligne, mais comme j'ai pris des notes (et j'étais bien le seul dans tout l'amphi), pourquoi pas les partager avec vous ? Ces notes sont sans doute incomplètes et leur retranscription mêlera certaines réflexions personnelles au propos des auteurs, mais n'est-ce pas l'utilité d'un blog précisément, de pouvoir écrire ce qu'on a vu, senti, entendu et pensé en toute liberté et en assumant une part de subjectivité ?

Lire la suite

La Quiche de L'Ange

2015-05-30_10.09.26.jpg

Ce matin, tout en sirotant une tasse de café en pyjama dans la cuisine, j'ouvre le frigo pour fair le point sur les stocks avant d'aller au ravitau. C'est pas brillant-brillant. En fait ça ressemble un peu aux rayons de l'épicerie que j'avais vu à Cracovie en 1988, un an avant la chute du Mur de la honte à Berlin: beaucoup de vide et trois légumes qui se battent en duel dans un coin. Je sors tout ce qui reste et je pose sur le plan de travail:

  • Un reste de légumes cuits vapeur (carottes, brocolis, patates)
  • Du tofu soyeux (150 ou 200 grammes peut-être)
  • Une demi-bouteille de purée de tomates bio
  • Un fond de bouteille de lait d'amandes
  • Une pâte feuilletée toute faite (sans beurre)
  • Un demi chou blanc

Lire la suite

Haut de page